Logo impactes

L’association IM’PACTES

Notre mission

L’association IM’PACTES vise à favoriser, développer et promouvoir la santé, la scolarité et
l’accès à la culture des enfants, adolescents et jeunes majeurs, en priorité ceux victimes de violences.
On estime que 6 à 14% des enfants qui vivent en France sont ou seront victimes de violences, qu’elles soient physiques, psychologiques, sexuelles ou liées à des carences affectives.
Par comparaison, 16% des Français souffriront d’un cancer au cours de leur vie. Les violences
faites aux enfants sont donc une catastrophe d’ampleur analogue qui, quand elles ne tuent pas directement, laissent des séquelles physiques et psychologiques majeures à l’âge adulte et une espérance de vie amputée de 20 ans selon différentes études internationales.
Pourtant, si tous se mobilisent à juste titre pour vaincre le cancer, nous sommes encore trop peu à prendre la mesure du sort réservé à cette part de chaque génération victime de violences, qui passera sa vie à tenter de survivre à ses séquelles.
Outre une altération majeure de la santé à court et long terme des enfants victimes de violences ou de négligences, leur scolarité est également gravement impactée puisque seuls 13% des jeunes pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance obtiennent leur brevet des collèges contre 80% en population générale (données Pégase 2019). 5,3% des adolescents placés de 15 ans suivent un second cycle général ou technologique, alors que cette proportion est de 49% pour l’ensemble des jeunes du même âge ; ces statistiques sont consultables ici.
Si ces dernières années, de nombreuses avancées ont déjà été apportées, il reste des combats
importants à mener pour aider ses enfants à bien grandir et principalement :

  • Améliorer la prévention et le repérage précoce des situations de danger.
  • Améliorer la prise en soins physiques et psychiques des enfants victimes de violence.
  • Garantir les chances de chaque enfant et protéger leur avenir.

Nous avons aujourd’hui l’opportunité rare d’investir humainement cette problématique pour protéger toute une génération et améliorer l’état de la société de demain.

L’association IM’PACTES se donne deux objectifs principaux :

  • Être présente sur tout le territoire national à travers 13 antennes régionales pour soutenir la scolarité et l’accès à la culture de tous les enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance et des jeunes adultes sortant de cette prise en charge. IM’PACTES souhaite donner à chacun.e le libre choix de son avenir professionnel grâce à un suivi individuel d’accompagnement tout au long de son parcours à partir du moment ou le/la jeune en ressent le besoin.
  • Permettre la création de Centres d’Appui à l’Enfance, structures innovantes et expertes entièrement dédiées à la prise en charge, sur le long terme, de la santé somatique et psychique des enfants victimes de violences ou de négligences graves et pris en charge en protection de l’enfance.
 

L'HISTOIRE D'IM'PACTES

Céline G

Le mot de Céline Greco, Présidente de l’association IM’PACTES:

 
Ancienne enfant victime de maltraitance, placée à l’Aide Sociale à l’Enfance à l’âge de 14 ans, j’ai eu l’immense chance de pouvoir réaliser mon rêve de devenir médecin et suis aujourd’hui la cheffe du service de médecine de la douleur et de médecine palliative périnatale, pédiatrique et adulte de l’Hôpital Necker-enfants malades à Paris. Je dirige également une équipe de recherche ATIP/Avenir à l’Institut Imagine.
Si j’ai pu réussir, c’est grâce à des soutiens. Celui de l’infirmière scolaire qui m’a repéré à l’âge de 14 ans et qui m’a sauvé la vie en signalant ma situation, celui de la Fondation Bettencourt-Schueller ensuite, qui a cru en moi et m’a soutenue dans mes études de médecine et de sciences.
En 2013, alors que j’étais interne en médecine, je me suis demandée comment j’allais pouvoir me rendre utile pour que les choses changent pour les enfants victimes de violence, pour qu’on les repère plus vite, pour qu’on les prenne en charge plus vite afin de leur offrir une vie d’adulte plus sereine et épanouie.
 
J’ai donc écrit un livre, « La Démesure » (Ed. Max Milo) pour pouvoir alerter le gouvernement sur le fléau que représentent les maltraitances faites aux enfants (10% des enfants dans des pays comme la France), mais aussi pour essayer, à mon niveau, de faire changer les choses dans la prise en charge de la santé et de la scolarité de ces enfants.
 
En effet, comment accepter aujourd’hui que les enfants victimes de violence perdent 20 ans d’espérance de vie quand il est possible d’éviter ce drame par une prise en charge précoce et adaptée ? Comment accepter aujourd’hui que 13% des enfants pris en charge en protection de l’enfance obtiennent le brevet des collèges? Que seulement 4% fassent des études supérieures? Que 40% des jeunes sans-abris de 18 à 25 ans soient issus de l’ASE?
 
C’est pour toutes ces raisons que j’ai créé l’association IM’PACTES.
 
Entourée d’une équipe soudée, solidaire, dynamique, passionnée et entièrement dédiée à la cause des enfants, nous allons, j’en suis sûre, réussir un changement systémique nécessaire.

 

 

Nos partenaires

nos premiers mécènes

Fondation bettencourt

Les MEMBRES fondateurs

Les MEMBRES AMBASSADEURS

                                              Les partenaires à l’étranger

 

Céline soutient depuis 2014, l’association Giriyuja au Burundi, qui œuvre pour accompagner les enfants des rues, les replacer dans de la famille quand cela est possible ou en foyer.
Parce que malheureusement la violence sur les enfants n’a pas de frontière, IM’PACTES souhaite aider l’association Giriyuja, qui partage nos valeurs.
Si vous voulez en savoir plus sur notre association partenaire au Burundi :

http://www.giriyuja.org

Griyuja